Le gâteau de Compiègne (ou compiègnoise)

compiegne photoLe gâteau de Compiègne est comme son nom l’indique originaire de la ville de Compiègne.
Ce dessert est également nommé dessert de Napoléon, car c’est pour l’empereur Napoléon Ier qu’il fût créé par le cuisinier Carême.
Il est basé sur une pâte à Compiègne que l’on fait cuire au four. On coupe ensuite le gâteau en tranches entre lesquelles on intercale des tranches d’ananas passées au four. Au  centre du gâteau reconstitué on peut y mettre des morceaux d’ananas.

 

Le gâteau de Compiègne M6

Le gâteau de Compiègne M6

 

Recette :
300g de farine
200g de beurre
30g de sucre
5g de levure
3 œufs
3 jaunes
1 pincée de sel

 

Photo by Gildardo

Pin It

Gâteau à la broche

Gâteau à la broche photo

Le gâteau à la broche est surtout présent en France dans les Pyrénées. On le retrouve en Europe dans les régions de montagne dont il est une tradition.
La recette de base de sa pâte est basée sur celle du quatre-quart, ça différence notable est son mode de cuisson.
Il faut une grande broche avec un cône dessus, puis la pâte est coulée dessus et cuit couche après couche.
Selon la quantité de pâte du départ le gâteau au finale fait entre 3 et 4 kilo

 

Recette :
24 œufs
1kg de sucre
1kg de farine
1kg de beurre
3 pincées de sel
fleur d’oranger
1 demi verre de Rhum

Battre les blancs en neige
Mélanger tout les autres ingrédients pour avoir une pâte bien homogène.
Incorporer les blancs
La pâte est ensuite versée progressivement sur le cône de la broche pendant que celui-ci tourne.

 

Photo by RuckSackKruemel

Pin It

L’éclair

eclair chocolat photo

L’éclair est une pâtisserie datant du milieu du 19ème siècle. Il est composé d’un pâte à chou (la même que pour le Croquembouche)  allongée, fourrée d’une crème pâtissière puis recouvert sur le dessus d’un glaçage généralement du même parfum  que le crème. Les plus courants sont au chocolat, au café ou au caramel. Toutefois il existe d’autres parfums comme le café, la pistache, le caramel…

Son nom est, selon les versions, du à la vitesse à laquelle on peut le manger ou du à la vitesse à laquelle il se vendait. C’est le descendant du « pain à la duchesse » démocratisé par « le cuisinier des rois et le roi des cuisiniers » Antonin Carême (1784 – 1833).

De nos jours, c’est le pâtissier Christophe Adam qui redonne une jeunesse à ce dessert en le réinventant.

Photos by phalenebdlv,

Pin It

Pièce montée

wedding cake photo
Il existe 2 types de pièces montées.
Un ensemble, souvent pyramidale, de gâteaux (génoises, pâtisseries…) montés sur plusieurs étages (Wedding cake)
ou le Croquembouche (Croque-en-bouche) de forme pyramidale aussi mais fait à partir le plus souvent de choux à la crème ou de macarons.
Ce dessert est essentiellement utilisé à la fin des mariages ou des baptêmes.

 

 

 

croquembouche photoSon histoire remonte à l’antiquité où il était conçus à partir de petits pains.

C’est le pâtissier Pierre Lacam qui lui donna ses lettres de noblesses en en faisant de véritables œuvres architecturales.

 

 

Photo by Moon Wink Bakery cc

Photo by Merle ja Joonas cc

Pin It

Le mille-feuille

mille-feuille photo
Le mille-feuille (ou millefeuille) est un dessert datant du 19 ème siècle. C’est la pâtisserie Seugnot qui l’aurait introduit en 1867.

Il est composé de 3 couches de pâtes feuilletés (d’où le nom de mille feuilles) séparés par de la crème pâtissière et recouvert sur le dessus d’un glaçage ou de sucre glace.

Le mille a évolué est peut maintenant être au fruit et avec différents types de crème au grès des envies.

Photo by yoppy

Pin It

Boudin de Vertou

Vertou est une commune située à une dizaine de kilomètres de Nantes. Elle tient sa réputation et son ancienne dénomination « Vertou-les-Boudins » de Napoléon III qui était un grand amateur du boudin du charcutier de l’époque M. Thébaudeau. Il s’en faisait parait-il livrer toutes les semaines.

Pin It

Le morbier

Photo d'une part de morbier
Le morbier est originaire de Franche-Comté. Il est fait à partir de lait de vache cru, à pâte pressée et non cuite. Il est caractérisé par son trait gris qui le coupe en deux. Ce trait est une fine épaisseur de cendre qui servait à l’origine à protéger le fromage quand la cuve n’était pas pleine.
Il obtient l’AOC (Appellation d’Origine contrôlée) en 2000.

Pin It

Gavotte de Dinan

Gavottes photoBeaucoup de recettes viennent souvent d’erreurs culinaires. La Gavotte ne fait pas exception.

Au XIXe me  siècle, une certaine Mme CORNIC de Quimper avait fait trop cuir sa crêpe. Elle décida de la plier.

C’est ainsi qui naquit la Gavotte. Sa version industrielle voit le jour à Dinan. A la base, nature, elle se décline, maintenant, au chocolat, noir, lait, orange, beurre salé…

A déguster avec un sorbet ou une crème dessert.

Photos by perry_marco,

Pin It

Le camembert

Photo de camembertLe camembert vient du village « Camembert » dans l’Orne.
On attribut son origine à Marie-Christine HAREL, née à Crouttes en 1761. Elle aurait perfectionné sa fabrication avec les conseils prêtre réfractaire originaire de la région de la Brie.

Le camembert est un fromage au lait de vache cru. Sa fabrication et ses caractéristiques sont encadrées depuis qu’il a obtenu l’AOC en 1983. Il doit peser 250 g, avoir une croûte fleurie de couleur blanche et doit être vendu dans une boîte en bois.

Il doit en partie sa renommée au fait qu’il fit parti de la ration des soldats pendant la guerre 14-18. Il devint ainsi connu dans la France entière.

Pin It

Les marrons glacés

marron glacé photoA la fin du du XIX siècle, le département de l’Ardèche est en pleine crise. Un certain Faugier à l’idée en 1882 de créer la première entreprise de marrons glacés. Des châtaigniers à perte de vue, Privas devient la capitale du marron glacé!

Photos by Flavia Brandi,

Pin It